Communiqués de presse

LA CSEM ADOPTE UNE FERME POSITION ENVERS L’INTIMIDATION

MONTRÉAL, LE 13 FÉVRIER 2012-  La Commission scolaire English-Montréal (CSEM) continue à affirmer que l’intimidation est innaceptable.

« Nous n’avons aucune tolérance envers les actes d’intimidation dans nos écoles »  souligne la présidente de la CSEM, Angela Mancini. «  Je tiens à féliciter nos directions d’école, leur personnel et les experts dans ce domaine de notre centre administratif pour l’approche proactive qu’ils ont adopté à cet égard. »

La CSEM considère que la violence à l’école est une question de santé publique.  «L’école et le réseau scolaire font partie de la solution et ne peuvent pas résoudre cette situation tous seuls et ceci, en présumant que tous les intervenants ont la même définition ou perception du problème » déclare le directeur des Services aux élèves, Lew Lewis. « Adopter de nouvelles lois pourrait ne pas être la solution particulièrement lorsque l’on peut avoir recours  aux lois en vigueur en cas de besoin. »

Bien que la victime doit être protégée et aidée à se remettre sur pied, la sécurité ressentie par l’intimidateur vis-à-vis des actions de la victime et de ses partisans, doit aussi être prise en considération. « Après que l’intimidateur a accepté la responsabilité de ses actes, après avoir exprimé du remords et de l’empathie pour la victime, l’intimidateur doit être réintégré dans la commuanuté afin qu’il ne récidive pas explique M. Lewis.  Durant ce processus, la victime doit se sentir protégée et doit être aidée à accepter le fait que l’intimidateur n’est pas une menace dans son environnement. Bien que ceci soit l’idéal, il faudrait un certain temps pour y arriver, dépendant de l’offense et des personnes impliquées, soit les parents, les enseignant(e)s et autres spectateurs qui sont au courant ou qui ont participé aux évènements d’intimidation. »

Le processus d’investigation de l’évènement, la suspension de l’intimidateur et son retour à l’école après une suspension, comme si tout est maintenant rentré dans l’ordre, ne seront pas efficaces à long terme.

La CSEM a depuis longtemps été impliquée à des initiatives de prévention et de lutte à l’intimidation.

 

-30-

 



Michael J. Cohen
Spécialiste en communications et marketing
Commission scolaire English-Montréal
Téléphone: (514) 483-7200, poste 7243
Télécopieur: (514) 483-7213
Courriel: mcohen@emsb.qc.ca