Communiqués de presse

LA CSEM ENTREPREND UN PROJET AUDACIEUX EN EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

MONTRÉAL, 13 MARS 2015 - La Commission scolaire English-Montréal a commencé une deuxième phase de travaux visant à renforcer l'efficacité énergétique dans ses établissements. Ce projet représente un investissement de 24,6 millions de dollars. Réalisé en partenariat avec l’entreprise de services éconergétiques, Énergère, le projet se concentrera principalement sur 17 écoles et centres de formation..

Ce nouveau projet, conçu et implanté par les ingénieurs d’Énergère, comprend, entre autres, le renouvellement des équipements mécaniques, la récupération d’énergie grâce au thermopompage et l’aérothermie, le remplacement de 25 300 luminaires et l'ajout de contrôles automatisés pour améliorer le confort du personnel et des élèves. Une fois le projet terminé dans les 17 bâtiments, la CSEM réduira chaque année de 53% sa consommation d'énergie et de 74% ses émissions de gaz à effet de serre. Ceci équivaut en d’autres termes à diminuer les rejets de CO2 de 4 070 tonnes par année, soit le retrait de 1 270 voitures sur les routes tous les ans.

Tous les appareils d’éclairage seront remplacés par de nouveaux luminaires DEL à haute efficacité énergétique; cette technologie dure plus longtemps et simplifie l’entretien tout en conservant et améliorant les niveaux d'éclairage. Cette mesure, à elle seule, représente 9M$ sur l’investissement global de 24,6M$. Une fois toutes les mesures implantées, le projet devrait générer des économies d’énergie annuelles récurrentes de 1,17M$. L’investissement initial sera complètement récupéré en 14 ans en prenant en compte les appuis financiers de 9,9M$ d’Hydro-Québec, de Gaz Métro, du Bureau de l’efficacité et de l’innovation énergétiques (BEIÉ) ainsi que du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS).

La CSEM a reçu trois propositions pour réaliser ce projet, Énergère a remporté l’appel d’offre. L’entreprise de services éconergétiques a présenté, au conseil des commissaires de la CSEM, une étude détaillée qui a confirmé les résultats projetés par leur proposition initiale présentée au printemps dernier.

« Le processus de sélection a été rigoureusement suivi » a déclaré la présidente de la CSEM, Angela Mancini. « La proposition que nous avons retenue, atteint et dépasse les objectifs que nous nous sommes fixés. Dès que le projet sera complété et payé, la CSEM mettra à profit les économies générées par le projet, pour augmenter et améliorer les services destinés aux élèves. » Énergère garantit le projet sur trois niveaux : l’investissement, les subventions et les économies d'énergie. Ce projet d’efficacité énergétique réalisé en mode clé en main, cadre parfaitement avec les objectifs du Plan vert de la CSEM et profitera à la communauté au sens large.

« Le projet permet la mise en place de technologies de pointe et l’optimisation des systèmes de contrôle, assurant ainsi un plus grand niveau de confort des élèves et du personnel. Il permet également à la CSEM de mieux contrôler l’entretien des équipements et les coûts d’opération qui y sont associés », a ajouté Daniel Hogue, directeur du Service des ressources matérielles.

Le ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques David Heurtel, député de la circonscription de Viau, a assisté à la conférence de presse et salué l'initiative.

Les travaux ont commencé en février et seront terminés d'ici décembre 2015.

« Le projet permettra à la CSEM d’atteindre et de dépasser les cibles en matière d’efficacité énergétique fixées par le gouvernement. Nous deviendrons leader en terme de conscience environnementale, les actions concrètes que nous menons montrent notre niveau d'engagement », a ajouté Mme Mancini. « Lorsque le projet d’efficacité énergétique sera complètement implanté, nous compterons 11 écoles admissibles à une certification carbo-neutre. La commission scolaire peut en être très fière ».

Les 17 écoles et centres de formation sont : L’école secondaire Rosemont et le Centre de technologie, l’école primaire Pierre Elliott Trudeau à Rosemont; l’école primaire Gerald McShane de Montréal-Nord; l’école primaire Dante à Saint-Léonard; l’Académie Royal West de Montréal-Ouest; l’Académie Leonardo Da Vinci et les écoles primaires Michelangelo International et East Hill à Rivière-des-Prairies; l’école primaire Saint-Gabriel à Pointe-St-Charles; l’école secondaire John F. Kennedy et le Centre d’éducation des adultes à Saint-Michel; l’école secondaire de Montréal et le Centre d’éducation des adultes sur le Plateau; l’Académie Marymount International à Notre-Dame-de-Grâce; l’école secondaire Laurier Macdonald et le Centre de formation professionnelle et l’école secondaire John Paul I Junior à Saint-Léonard; le Centre des carrières St. Pius X à Ahuntsic; le Centre d’études commerciales Shadd à Notre-Dame-de-Grâce; l’école primaire Roslyn à Westmount.

La CSEM et Énergère travaillent étroitement à la mise en place d’une campagne destinée à sensibiliser les élèves à l’environnement et à l’efficacité énergétique. La CSEM a annoncé son partenariat avec le Jour de la Terre Québec. Pierre Lussier, Directeur du Jour de la Terre Québec a exposé la nature de l’intervention de son équipe dans les écoles de la commission scolaire. Plusieurs conférences, adaptées de son programme Carbure à l’efficacité énergétique, seront données durant la semaine du 22 avril consacrée au Jour de la Terre. Elles présenteront l’efficacité énergétique et proposeront des solutions pour favoriser la protection de l’environnement.

« 2015 est l’année internationale de la lumière et des technologies fondées sur la lumière; la campagne de communication est également un excellent moyen de l’honorer, » précise Jean-Philippe Hardy, directeur adjoint de l'ingénierie de la compagnie Énergère. La CSEM prévoit le lancement d’une campagne d’affichage d’ici la fin du mois de mars et un concours dans les écoles primaires. Nathalie Cloutier, enseignante de sciences à l’école secondaire John F. Kennedy, a expliqué que ses élèves étudient déjà la réduction du gaspillage énergétique dans le cadre du programme qu'elle a mis en place.

Le projet réalisé avec la firme Énergère fait suite à une première phase qui s’est déroulée en 2009. Une autre entreprise avait été sélectionnée pour moderniser six écoles, réduire la facture d'énergie de 47% et diminuer l'empreinte carbone de l’ordre de 2 480 tonnes de gaz à effet de serre chaque année, soit l'équivalent de la consommation annuelle de 765 voitures compactes. Le projet a permis l’optimisation du réseau de chauffage et de ventilation, l’installation de chaudières à eau chaude plus efficaces, la modernisation de l'éclairage, la récupération de chaleur incluant des thermopompes et de la géothermie. Cette première phase a nécessité un investissement de 8,4 millions de dollars et s’autofinance sur une période de 11 ans.

- 30 -


Michael J. Cohen
Spécialiste en communications et marketing
Commission scolaire English-Montréal
Téléphone: (514) 483-7200, poste 7243
Télécopieur: (514) 483-7213
Courriel: mcohen@emsb.qc.ca