Communiqués de presse

LA CSEM ADOPTE LE NOUVEAU PROGRAMME D’HISTOIRE

MONTRÉAL, LE 8 JUIN 2016 – La présidente, Angela Mancini, a confirmé que la Commission scolaire English-Montréal mettra en oeuvre le nouveau programme d’histoire du Québec et du Canada au secondaire III en septembre 2016.

« Nous adoptons ce programme en étant entendu qu’il pourrait y avoir quelques changements au programme pédagogique avant qu’il ne soit finalement approuvé par le ministre de l’Éducation, particulièrement au secondaire IV » a déclaré Mme Mancini.

La décision d’aller de l’avant a été prise par les Directors of English Education Network (DEEN) représentant toutes les neuf commissions scolaires anglophones. « Les représentants de DEEN ont accepté d’aller de l’avant suite aux commentaires des écoles-pilotes, à la formation qui a déjà eu lieu et à la disponibilité des ressources et manuels en anglais » précise Mme Mancini. « En nous basant sur tous les aspects positifs, nous avons décidé collectivement de mettre le programme en œuvre. »

La directrice des Services éducatifs et de la technologie de la CSEM, Sandra Furfaro, mentionne que la mise en œuvre du programme facilite maintenant l’achat de nouveaux manuels subventionnés par le ministère. En outre, elle offrira au personnel enseignant des occasions de perfectionnement professionnel et le maximum de temps pour se familiariser au programme.

« Cette décision a été prise suite à de longues délibérations et elle est unanime parmi les neuf commissions scolaires anglophones » commente Mme Furfaro. « Nous allons de l’avant en ayant confiance que les enseignants relèveront le défi et récolteront les fruits de l’introduction d’un nouveau programme d’histoire. »

Le conseiller pédagogique en sciences humaines de la CSEM, Tino Bordonaro, déclare que le nouveau programme offre de nombreux avantages. « Il nous donnera l’occasion de remplacer des manuels désuets par de nouveaux manuels. Quelques enseignants ont déjà reçu du perfectionnement professionnel qui sera répandu pour les inclure tous plus tard, au courant de ce mois. »

M. Bordonaro déclare que le nouveau programme s’étend chronologiquement sur deux ans, ce qui est une amélioration du format actuel et représente un changement que les enseignants ont demandé. « Ceci donnera aux enseignants deux (2) années additionnelles pour développer leurs leçons avant que le programme ne soit finalisé et pour préparer l’examen avant qu’il ne devienne une épreuve unique. Au cours de ces deux années, nous aurons aussi l’occasion de donner une rétroaction au ministère. »

Mme Mancini reconnaît que le nouveau programme présente quelques problèmes. Ceci inclut trop de nationalisme, pas assez de contenu canadien et peu d’attention accordée aux divers groupes ethniques. « Les problèmes identifiés au nouveau programme d’histoire ne sont pas nouveaux » déclare Mme Mancini « mais, en le mettant en œuvre, les enseignants auront l’occasion de les aborder directement ainsi qu’à prendre les initiatives locales et donner à leurs élèves des leçons d’histoire, qui sont pédagogiquement sensées et socialement respectueuses. »



Michael J. Cohen
Spécialiste en communications et marketing
Commission scolaire English-Montréal
Téléphone: (514) 483-7200, poste 7243
Télécopieur: (514) 483-7213
Courriel: mcohen@emsb.qc.ca