Communiqués de presse

LA CSEM LANCE UNE CAMPAGNE ET UNE NOUVELLE VIDÉO FAISANT LA PROMOTION DE L’EXCELLENCE DE SES PROGRAMMES DE FRANÇAIS

MONTRÉAL, LE 7 JANVIER 2010 : La Commission scolaire English-Montréal a lancé, aujourd’hui, une nouvelle vidéo faisant la promotion de l’excellent niveau de l’enseignement du français offert dans ses écoles primaires et secondaires.

« Nous sommes très fiers de la qualité de l’enseignement du français dispensé à nos élèves » a déclaré Mme Angela Mancini, présidente de la CSEM, lors d’une conférence de presse tenue à l’école primaire Dunrae Gardens de Ville Mont-Royal.

La vidéo strictement en français a été produite par Productions Oracle et met en vedette des élèves, du personnel et des parents de la CSEM de diverses écoles primaires et secondaires. Elle commencera à paraître à la page d’accueil du site Web de la CSEM à www.emsb.qc.ca et sera annoncée dans les journaux français et anglais. Des copies seront aussi données aux écoles.

« J’ai été vraiment impressionnée par la qualité des programmes de français » déclare Alyssa Kuzmarov de Productions Oracle. Les enseignant(e)s sont excellent(e)s, très passionné(e)s par leur travail et dévoué(e)s à leurs élèves. J’ai été également impressionnée par la variété d’activités offertes aux élèves – sorties, programmes parascolaires, projets culturels et communautaires. »

Nombre d’élèves francophones de la CSEM

Avec la semaine des inscriptions au primaire de la CSEM, prévue pour la semaine du 1er au 5 février, Mme Mancini mentionne que le lancement de la vidéo lance un message aux parents qui réfléchissent encore où inscrire leurs enfants pour l’année scolaire 2010-2011 et au-delà.

Selon les dossiers de la CSEM, 1 775 élèves, sur un total de 22 299 aux niveaux primaire et secondaire, identifient le français comme leur langue maternelle. Selon la Charte de la langue française, un certificat d’admissibilité est généralement accordé aux enfants qui ont fait la majorité de leurs études au primaire ou au secondaire en anglais au Canada; dont la mère ou le père a fait la majorité de ses études primaires en anglais au Canada ou dont le frère ou la sœur a fait la majorité de ses études primaires ou secondaires en anglais au Canada. « Il y a près de 14 000 élèves à travers le Québec qui ont au moins un parent qui a fait ses études en français et un autre qui a fait la majorité de ses études en anglais » déclare Mme Mancini. « Ceci donne un grand nombre d’élèves qui peuvent choisir le réseau anglophone.

Il y a aussi des parents qui élèvent leurs enfants dans un foyer anglophone et qui ont choisi le réseau francophone. Ils le font parce qu’ils pensent que leurs enfants termineront leurs études avec un niveau supérieur de français. Ceci n’est nécessairement pas exact. En fréquentant un programme d’immersion française de la CSEM, nous garantissons que votre enfant terminera ses études en étant parfaitement bilingue. » .

Niveau primaire

Au primaire, la CSEM offre trois modèles de français : français de base, bilingue et immersion totale. Après avoir passé sept années, incluant la maternelle, dans une école offrant un programme de base, un élève aura reçu 32 pour cent d’enseignement du français. Selon les mêmes calculs, les élèves qui ont fréquenté des écoles avec modèles bilingues et d’immersion, auront reçu un total de 47 et 69 pour cent d’enseignement du français respectivement. 

Niveau secondaire

Plusieurs programmes de français sont disponibles au secondaire et le temps qui leur est consacré complémente les programmes du primaire. Le secondaire I, II et III ont des programmes étendus de français, qui varient de 38 à 72 pour cent d’enseignement du français.

En février 2005, la CSEM a examiné des plans d’harmonisation de l’enseignement du français, langue seconde, au secondaire. Le principe fondamental du processus avait été de qualifier des élèves aussi à l’aise en français qu’en anglais. L’objectif était de permettre aux élèves d’atteindre le succès en français, langue d’enseignement, au secondaire IV et V. Ce niveau identifie les élèves comme étant bilingues.

« Bien que nos écoles secondaires n’offrent pas de programmes similaires, une analyse exhaustive des différents modèles d’enseignement du français, au secondaire, a révélé que les écoles offraient un temps accru d’enseignement du français, supérieur aux exigences du Programme de formation de l’école québécoise » commente Mme Sandra Furfaro, directrice des Services pédagogiques de la CSEM. « Dans le cadre de notre engagement au bilinguisme, la grille a été modifiée au secondaire IV et V à six unités de français, langue seconde. Cette étude a aussi révélé que les élèves qui suivaient différents modèles d’enseignement au primaire ont passé au français, langue d’enseignement, au secondaire. Il est aussi reconnu que les modèles d’immersion partielle offrent l’apprentissage de la langue dans des contextes significatifs, par le biais de diverses matières autres que les language arts.

Tel que l’a souligné Mme Mancini, «Il est intéressant de dire qu’il a été constaté que le rendement des élèves de l’immersion est aussi bon que celui des élèves francophones pour les tests de lecture et de compréhension orale. Que les élèves soient inscrits à ce type de programme ou à un autre, leurs faiblesses linguistiques ne sont généralement pas un obstacle sérieux à leur utilisation efficace du français à des fins académiques ou interpersonnelles. »

Au Canada, le bilinguisme français-anglais comporte plusieurs avantages cognitifs, culturels et socio-économiques. Les personnes bilingues ont des habiletés de solution de problèmes plus poussées à cause de leur capacité à donner suite à des informations pertinentes et à ignorer les informations fallacieuses. Le bilinguisme français-anglais rehausse la capacité des canadiens de participer pleinement à la société canadienne. Les Canadiens qui parlent les deux langues officielles ont aussi, en moyenne, de meilleures occasions d’emploi.

-30-



Michael J. Cohen
Spécialiste en communications et marketing
Commission Scolaire English-Montréal
Téléphone: (514) 483-7200, poste 7243
Télécopieur: (514) 483-7213
Courriel: mcohen@emsb.qc.ca