Communiqués de presse

LES REPRÉSENTANTS DU SEAFP RETOURNENT D’UNE MISSION PRODUCTIVE DE RECRUTEMENT EN CHINE

MONTRÉAL, LE 9 DÉCEMBRE 2010  Le commissaire Joseph Petraglia, commissaire de la Commission scolaire English-Montréal (CSEM) et Cosmo Della Rocca, directeur adjoint du Service de l’éducation des adultes et de la formation professionnelle (SEAFP), sont récemment retournés d’une mission de recrutement de deux semaines en Chine.

M. Petraglia, qui préside le comité consultatif SEAFP de la CSEM, souligne que les conditions en Chine relatives aux besoins de métiers professionnels et d’apprentissage de l’anglais sont telles que la CSEM est un partenaire parfait pour accepter des élèves qualifiés de ce pays. « Nos collègues chinois sont intéressés, non seulement à nous envoyer des élèves,  mais aussi à des projets en collaboration, dont le stage en milieu de travail, la recherche, les échanges entre enseignants et l’établissement de relations spéciales entre les centres de la Chine et ceux de la CSEM. »

Au cours de leur séjour en Chine, des visites à des centres de formation professionnelle privés et publics ont été organisées pour M. Petraglia et M. Della Rocca, ainsi que des tournées dans plusieurs écoles anglaises. Ces centres de formation professionnelle ont un effectif de plus de 10 000 élèves. La Chine a commencé à développer des zones économiques stratégiques, dont le tourisme dans la province de Hainan au sud de la Chine qui jouit d’un climat tropical. Afin de pouvoir travailler dans cette zone, il est essentiel de connaître l’anglais et les élèves formés en arts culinaires et en tourisme seront en forte demande.

« Le potentiel de recevoir ces élèves est très significatif » a déclaré M. Della Rocca. « La CSEM peut en tirer beaucoup de profits autres que financiers. Exposer la CSEM à la globalisation et échanger un grand nombre de projets internationaux sont deux domaines de grand intérêt pour nous. »

Les représentants de la CSEM ont rencontré des leaders chinois influents en éducation et plusieurs politiciens locaux qui sont impliqués au financement et au fonctionnement des centres de formation professionnelle publics et privés. M. Petraglia et M. Della Rocca ont été impressionnés par l’accueil chaleureux qu’ils ont reçu en tant que canadiens et un grand nombre de leaders en éducation ont mentionné les fortes relations entre la Chine et le Canada.

« Au cours de nos entretiens, la forte demande pour des diplômes canadiens a été réaffirmée » a déclaré M. Della Rocca. « Je suis convaincu que la demande est très élevée. Il y a de cela plusieurs années, je n’aurais jamais rêvé d’aller en Chine pour recruter des élèves mais, à cette époque nous avions un réseau anglophone beaucoup plus important. Alors que nos inscriptions accusent une diminution, il est important pour notre commission scolaire de trouver de nouvelles avenues de revenus. Nous avons une forte concurrence en Chine de la part de l’Australie et d’autres régions du Canada. Mais le modèle unique québécois de formation professionnelle et les changements aux lois d’immigration donnent à notre commission un avantage stratégique. »

Le SEAFP, dirigé par M. Rosario Ortona, a un grand nombre de programmes de qualité que les cadres scolaires chinois ont déjà reconnu. « Par conséquent » déclare M. Petraglia, « ils n’hésitent pas à recommander les cours de formation professionnelle et d’anglais de notre commission à leurs élèves. »

- 30 -

 



Michael J. Cohen
Spécialiste en communications et marketing
Commission Scolaire English-Montréal
Téléphone: (514) 483-7200, poste 7243
Télécopieur: (514) 483-7213
Courriel: mcohen@emsb.qc.ca