Communiqués de presse

JEAN PERRON PARLERA DE L’ARTHRITE ET DE LA JEUNESSE LE 12 DÉCEMBRE

MONTRÉAL, LE 5 DÉCEMBRE 2011 — Jean Perron, ancien entraîneur des Canadiens de Montréal, sera au Centre d’éducation des adultes Saint-Laurent (2405 Place Lafortune) le 12 décembre (10 h 45) et s’adressera aux élèves, au nom de la Société de l’arthrite – Division du Québec (www.arthritis.ca).

Avec un sur huit adultes vivant avec cette maladie et 1 sur 1,000 enfants atteint d’arthrite juvénile, plus de 232 000 montréalais et 1,1 million de québécois et leurs familles sont affectés. Afin d’aider la Société de l’arthrite à offrir des services essentiels aux personnes touchées par cette maladie et d’aider la recherche médicale à atteindre un progrès plus rapidement, M. Perron a accepté de tenir le rôle de l’un des nouveaux porte-paroles de l’organisation. Il parlera aux élèves des liens entre le sport et l’arthrite et répondra à des questions au sujet de sa brillante carrière.

Perron a entraîné les Canadiens pendant trois saisons, a remporté la Coupe en 1986, et a aussi entraîné les Nordiques de Québec (maintenant Colorado Avalanche). Il a  été entraîneur  des Manitoba Moose et des San Francisco Spiders de la Ligue internationale de hockey.  Récemment, il a été entraîneur de l’équipe nationale israélienne et a travaillé comme commentateur sportif à la télévision francophone.

Simone Cavanaugh, 18 ans, se joindra à M. Perron et parlera de son expérience de neuf ans avec l’arthrite juvénile (AJ). Un article signé par les Canadiens de Montréal sera tiré au sort à cette occasion.

Une vaste majorité de canadiens ignore que l’AJ est l’une des maladies chroniques des plus fréquentes de l’enfance, selon un récent sondage national commandité par la Société de l’arthrite. Le sondage Ipsos Reid a révélé que 80 pour cent des personnes sondées, incluant des parents ayant des enfants de moins de 16 ans, ne connaissent pas cette maladie qui affecte près d’un (1) enfant canadien sur 1 000.

L’AJ provient d’une déficience du système immunitaire qui s’attaque aux tissus sains. Les symptômes incluent une douleur intense et une inflammation des articulations, qui rendent difficiles les activités que la plupart des enfants prennent pour acquis. Dépendant de la gravité de l’arthrite, quelques enfants peuvent avoir une croissance irrégulière ou un handicap physique. La plupart de ces symptômes ne sont pas reconnus ou compris. En fait, selon un sondage national, 34 pour cent croient que le seul effet de l’AJ est des articulations douloureuses.

Cavanaugh se souvient vivement de sa première expérience avec l’AJ qu’elle a vécu à l’âge de six ans. « Je me suis réveillée en pleurant; ma mère est venue me voir et mes jambes, mes hanches et, spécialement mes chevilles, me faisaient vraiment mal. Au début, elle a pensé que j’exagérais ou que c’étaient des douleurs de croissance, mais j’ai continué à insister que j’avais mal et je n’ai pas pu m’arrêter de pleurer pendant quelques jours. »

Il a fallu deux ans pour que Cavanaugh soit proprement diagnostiquée et reçoive les médicaments qui la soulageraient de ses douleurs et, éventuellement, la guériraient, à l’exception de quelques rechutes. Avant ce traitement, elle a dû utiliser des béquilles pour marcher et, ensuite, une chaise roulante pour faire face à une maladie que la plupart des personnes associent aux personnes âgées.

Le traitement consiste en physiothérapie et médicaments qui peuvent  mettre la maladie en rémission, comme ce fut le cas pour Cavanaugh, bien que le Dr Sarah Campillo, une rhumatologue pédiatrique à l’Hôpital de Montréal pour enfants, souligne que plus de la moitié des enfants continueront à avoir de l’arthrite même quand ils atteindront l’âge adulte. Les jeunes patients doivent être surveillés de près pour s’assurer qu’ils prennent leurs médicaments car les adolescents, étant ce qu’ils sont, pensent parfois qu’ils peuvent s’en passer s’ils ne ressentent aucune douleur. Cavanaugh déclare qu’elle n’avait pas été surprise par son diagnostic parce que ses douleurs aux articulations relevaient de l’inflammation que l’arthrite juvénile cause à l’ossature. Perron participe à la Victoria Cup, levée de fonds de la Société de l’arthrite, qui offre aux personnes l’occasion de passer la semaine du 27 mars au 2 avril 2012 à Prague, République Tchèque, et de participer au marathon Hervis Prague en sa compagnie, l’ancien Nordique Marian Stastny, l’ancien boxeur Deano Clavet, la légende des Alouettes Peter Dalla Riva et le golfeur professionnel Carlo Blanchard. Chacun d’entre eux dirigera des équipes qui recueilleront des fonds pour la recherche de l’arthrite.

-30-

 



Michael J. Cohen
Spécialiste en communications et marketing
Commission scolaire English-Montréal
Téléphone: (514) 483-7200, poste 7243
Télécopieur: (514) 483-7213
Courriel: mcohen@emsb.qc.ca