Pleins Feux sur Fielding


Vol. 5 No. 1January 31, 2003
Nouvelles du mois de janvier 2003

APPRÉCIATION DES BÉNÉVOLES : La Commission scolaire English-Montréal (CSEM) tiendra sa deuxième soirée d'appréciation des parents-bénévoles le mercredi 23 avril. Cet événement précédera la Semaine Nationale des Bénévoles, qui aura lieu du 27 avril au 3 mai. Le lieu de cette soirée sera déterminé prochainement.

First Canadian Financial Services (www.fcfs-inc.com) et Global Education Marketing Corporation (www.globalresp.com) spécialistes en régimes enregistrés d'épargne-éducation (REEE) seront les commanditaires officiels de la soirée d'appréciation des bénévoles. M. Joseph Afshar, directeur des opérations de First Canadian, sera le président honoraire de la soirée. Par le biais d'une approche personnalisée à l'investissement, First Canadian a développé des plans financiers et des solutions pour aider des parents à réaliser leur rêve d'envoyer leurs enfants à l'université. Le Global Education Trust Fund a eu une croissance plus rapide que celle de tout autre REEE et a atteint des actifs de 24 millions de dollars en une période de quatre ans. Le REEE de Global est vendu par l'entremise de First Canadian et combine les meilleurs éléments des plans traditionnels de bourses d'études avec la flexibilité de la gestion d'un compte d'investissement.

Le gouvernement fédéral, par le biais de son programme de Subvention d'épargne-éducation du Canada (SEEC) a fermement établi les REEE en tant qu'outil d'épargne recommandé par la plupart des conseillers financiers. En introduisant le SEEC en 1998, le gouvernement a déposé 20 cents, jusqu'à un maximum de 400 $ par an, pour chaque dollar investi en un REEE. Ce montant peut atteindre 7 200 $, plus intérêts, sur une période de 18 ans. En collaboration avec le Comité central de parents (CCP) de la CSEM, First Canadian annoncera bientôt la tenue d'un séminaire d'information sur les REEE.

ÉTUDE SUR LA NICOTINE : La direction du Service de santé de Montréal-Centre poursuit toujours un projet de recherche sur l'histoire de la dépendance à la nicotine dans 10 écoles de l'île de Montréal dont deux - Royal West et LaurenHill- font partie de la CSEM. Ce projet devait au début se poursuivre sur une période de trois ans mais, grâce à un nouveau financement obtenu de l'Institut national canadien du cancer, Jennifer O'Loughlin, chargée de recherche, et son équipe, pourront observer les mêmes élèves jusqu'à la fin de leurs études. La taille, le poids, l'épaisseur de la peau, le tour de taille et la tension de chaque élève ont été mesurés. Les chargés de recherche ont aussi administré à tous les élèves des questionnaires en classe portant sur leurs habitudes de tabagisme. Les chargés de recherche ont continué à visiter les écoles au moins à deux autres occasions au cours de l'année scolaire en vue d'administrer un questionnaire de 40 minutes visant à recueillir des informations récentes sur les expériences des élèves avec le tabagisme. Toutes les données ont été conservées sous le couvert de l'anonymat (sans le nom de l'élève) dans des classeurs verrouillés à la Direction de la santé publique de Montréal-Centre. Un aspect important de cette étude a été d'étudier si des facteurs génétiques influaient la consommation de tabac. Pour explorer cette éventualité, des échantillons de sang ont été recueillis de chaque élève pour analyse génétique. Le Conseil des commissaires a reçu un rapport donnant un résumé du projet de recherche à ce jour.

CENTRE D'EXCELLENCE : Le Centre d'excellence pour le développement de la parole et de la langue a été décerné aux Services aux élèves par le comité de gestion de l'enseignement inclusif du ministère de l'Éducation. La CSEM est engagée à dispenser un enseignement inclusif à ses élèves et reconnaît les besoins des élèves qui éprouvent des difficultés en langue et parole. Il y a actuellement 60 élèves à la CSEM qui éprouvent de sévères troubles de la parole. Près de 40 de ces élèves sont inscrits à des classes de langue au niveau primaire dans le but de les réintégrer dès qu'ils auront acquis des habiletés suffisantes pour assurer leur succès académique. Cependant, il est important de souligner que la vaste majorité avec retards et/ou troubles de parole et de langue sont intégrés aux classes ordinaires et reçoivent des services d'orthophonie dans leurs écoles respectives. Les Services aux élèves de la CSEM ont réalisé de grands progrès en offrant les ressources humaines nécessaires à l'appui direct (thérapie individuelle ou de groupe) et indirect (consultation, services sur place, etc.) pour ces élèves. Le ratio actuel de conseiller en langue et parole à la CSEM est de près de un pour 2000, ce qui est extrêmement favorable en comparaison des autres commissions scolaires anglophones du Québec. Le Centre d'excellence offrira à la CSEM l'occasion d'augmenter les connaissances et l'expertise actuelles et de les partager avec d'autres commissions scolaires.

Selon Carol Jazzar, orthophoniste de la CSEM, qui coordonne les activités de ce nouveau Centre d'excellence, les objectifs initiaux comprennent la création d'un centre d'information de ressources au bureau central de N.D.G. À ce centre, les personnes intéressées pourront prendre connaissance de matériel-ressource pertinent, de journaux et livres d'actualité, de matériel d'orthophonie et de protocoles d'évaluation. En outre, des conseillers pourront être consultés par téléphone, courriel et télécopieur. Des réunions pour petits groupes, ou individuelles, pourront être tenues pour traiter de sujets spécifiques reliés au développement de la parole et de la langue. " Nous serons ouverts pour recevoir d'autres écoles et commissions scolaires qui désirent visiter notre Centre d'excellence ou les écoles de la CSEM où des programmes spécifiques d'orthophonie sont dispensés, " déclare Mme Jazzar. Une équipe, dotée d'habiletés et de connaissances variées, a été formée pour participer et développer le Centre d'excellence de développement de la parole et de la langue. Menée par Mme Jazzar, elle comprend la psychologue Maria Castellanos, la conseillère en adaptation scolaire Judy Kennedy-Mancini et l'adjointe en développement de site Web et marketing, Kathleen Préfontaine. L'équipe de base se réunira régulièrement et les directions d'école, les enseignant(e)s, les audiologistes et les ergothérapeutes se joindront aux réunions en cas de besoin. Les Services aux élèves de la CSEM ont la chance de pouvoir disposer des services de 11 orthophonistes à temps plein ou temps partiel. Pour plus de détails, veuillez consulter la section Nouvelles du site Web de la CSEM.

INSCRIPTIONS AU PRIMAIRE : La campagne de marketing et de publicité de la CSEM pour la semaine des inscriptions au primaire, qui a eu lieu du 20 au 24 janvier, incluait une annonce d'une page au T.V. Times, en sus de plus petites annonces placées dans les journaux communautaires, des annonces à la station de radio Q-92 (mettant en vedette l'annonceur Larry Fredericks et Jarred Cohen élève de 3e année à l'école primaire Royal Vale) ainsi que des pages publicitaires à Global Télévision, présentées par l'animateur Jonathan Freed.

JOURNÉE FAMILIALE D'ALPHABÉTISATION : CELAM, un organisme d'alphabétisation des adultes qui collabore avec succès avec la CSEM depuis plusieurs années, a récemment lancé un nouveau projet stimulant d'alphabétisation familiale en collaboration avec l'école primaire St. Dorothy de l'arrondissement Saint-Michel. Le but de ce projet est d'aider les parents à prendre une part plus active au succès scolaire de leurs enfants. Conçue au début comme une activité de deux ateliers, son grand succès a entraîné l'ajout d'un troisième atelier pour faire face à la grande demande.

Au premier atelier, les parents ont reçu des " conseils " sur la façon d'aider leurs enfants à faire leurs devoirs et ils ont aussi reçu leurs propres devoirs - stratégies à essayer avec leurs enfants avant de retourner au prochain atelier. Lors des ateliers de suivi, des informations additionnelles ont été données aux parents au sujet des divers besoins de devoirs des enfants d'âge/niveau spécifique. Les parents ont aussi eu l'occasion de donner leurs réactions sur l'utilisation des stratégies de devoirs avec leurs enfants- celles qui ont eu du succès, celles qui ont échoué et ce qu'ils voudraient faire différemment à l'avenir. Il a aussi été demandé aux parents de considérer l'impact de leur propre " zone de confort " d'alphabétisation sur leurs rôles de " partenaires d'apprentissage ". Les parents qui manquent de confiance en leurs propres habiletés de lecture, d'écriture, d'orthographe et de mathématiques ont moins tendance à s'impliquer à l'éducation de leurs enfants. Ces parents ont été encouragés à communiquer avec CELAM pour apprendre comment aborder activement leurs problèmes d'alphabétisation, donner des exemples positifs à leurs enfants et devenir de vrais " partenaires d'apprentissage ". La journée familiale d'alphabétisation a eu lieu le 27 janvier.

COLLOQUE SUR LE TAXAGE : La CSEM a envoyé 10 délégué(e)s au récent colloque du gouvernement du Québec portant sur le taxage dans les écoles. Dora Cesta, coordonnatrice des Services aux élèves, Mike Cristofaro, directeur adjoint de l'école secondaire Wagar, Tina Stoupkakis, conseillère d'orientation du Collège Vincent Massey, Angie Macheras, animatrice spirituelle, Elizabeth Fokoefs, représentante de parents, Lea Nemes du CLSC René-Cassin, Sabrina Mattel des Services familiaux juifs et les agents de police Marie-Christine Nobert, Patricia Verguet et Julie Fournier faisant partie de la délégation de la CSEM.

NOUVELLES DES ÉCOLES : L'orchestre de percussionnistes de Coronation s'est récemment produit devant les aîné(e)s de la paroisse Holy Cross (1960 Jolicoeur) de Ville Émard. L'Académie LaurenHill de Saint-Laurent tiendra sa foire des sciences le mercredi 12 février. Le programme commence à 8 h 20 et se termine à 19 h 45 par une assemblée de remise de prix. L'école primaire Edward Murphy de Hochelaga-Maisonneuve a récemment organisé une exposition et une vente de tableaux de l'enseignant d'immersion française du 1er cycle, Serge Champagne. Un de ses tableaux a aussi été tiré au sort. Le revenu de la vente et du tirage servira à appuyer le programme d'art de l'école. Le 20 février, l'école aura aussi une soirée de bienfaisance axée sur la comédie. Trois élèves de l'Académie Marymount, Ritvik Mudur, Maty Jackie Shanmugam et Suji Thanghavelantham ont été choisis pour prendre part au programme de bourses d'études BMO, offertes par la Banque de Montréal. " Ce qui est remarquable, c'est qu'il n'y avait que 20 places de disponible et nos trois candidats ont été acceptés. " a déclaré Felix Gelbart, directeur de l'Académie.

PRIX : Carolyn Singman, enseignante de 6e année à l'école Westmount Park, a été récemment honorée à l'église Union United au cours d'une cérémonie où elle a reçu le Prix Martin Luther King Jr. Legacy. C'est la troisième fois en trois ans qu'un enseignant de l'école se voit décerner ce prix. Leslie Schachter et Alanna Dow ont été toutes deux reconnues par d'autres organisations pour leur contribution à divers domaines d'expertise. Mme Singman a enseigné, pendant six ans, à l'école primaire Edinburgh à Montréal Ouest et elle est entrée à l'école Westmount Park en 1975. Son appréciation de la diversité culturelle a fortement influencé son approche à l'enseignement.

ÉCHANGE D'ÉLÈVES À L'ÉCOLE SECONDAIRE WESTMOUNT : Vingt-trois élèves de l'école secondaire Westmount recevront 24 élèves de l'école primaire du premier cycle Agnes L. Mathers de Sandspit, Colombie Britannique du 8 au 16 février dans le cadre de leur participation à YMCA Youth Exchanges Canada, un programme de la YMCA du Grand Toronto. La délégation de Westmount sera à Sandspit, une communauté de 400 habitants, aux îles de la Reine Charlotte, du 27 avril au 4 mai.

YMCA : Youth Exchanges Canada fait la promotion de la sensibilisation culturelle et du sens de l'appartenance parmi les jeunes canadien(ne)s âgé(e)s de 12 à 18 ans. Les coûts de déplacement sont financés par le gouvernement du Canada, par le biais d'Exchanges Canada. Les élèves de l'école secondaire Westmount et de l'école Agnes L. Mathers participeront à diverses activités à Montréal, y compris un souper à la fortune du pot, un tour de la ville et de ses communautés, du toboggan au Mont-Royal, des visites de musée avec l'éventualité d'un séjour d'une nuit à Québec et peut être assister à une partie de hockey des Canadiens de Montréal. Pour des informations supplémentaires, veuillez communiquer avec Angela Corinthios ou Brenda Bourdeau, enseignantes à l'école secondaire Westmount et chargées du programme d'échange au 933-2701, de 8 h à 15 h 30.

COLLOQUE SUR L'ÉDUCATION DES ADULTES : Le Ministre de l'Éducation du Québec, Sylvain Simard et l'ancien ambassadeur du Canada auprès des Nations-Unies Stephen Lewis ont récemment fait l'éloge de l'importance de l'éducation continue au Sheraton Laval, au cours d'un colloque de deux jours intitulé : L'éducation des adultes : Un parcours pour toute la vie. Messieurs Simard et Lewis étaient les conférenciers principaux de cet événement organisé par le ministère de l'Éducation, en collaboration avec la CSEM et la commission scolaire Lester-B. Pearson. La CSEM a assumé la responsabilité de planifier et d'organiser cet événement. Près de 500 enseignantes et enseignants de l'éducation des adultes, des professionnels et des administrateurs d'à travers tout le Québec ont assisté à un grand nombre de réunions visant à inviter la discussion et les débats sur la réforme de l'éducation, dans le milieu de l'éducation des adultes.

Le colloque a porté son attention sur la nouvelle réforme du curriculum et sur la façon dont elle affecte le secteur des adultes. M. Lewis, qui continue à tenir le rôle d'envoyé spécial auprès des Nations-Unies, a souligné que la réforme de l'éducation est un phénomène universel qui prend forme simultanément dans le monde. M. Simard a parlé du besoin d'éradiquer l'analphabétisme et de combler les lacunes de l'éducation de base. Il a poursuivi en déclarant que l'éducation des adultes, reliée à l'emploi, la formation continue, sont des responsabilités partagées par des partenaires qui appartiennent à une vaste gamme de secteurs incluant l'éducation, les communautés culturelles, économiques, scientifiques et celles qui œuvrent dans le domaine de la santé. D'autres conférenciers qui ont pris la parole au cours du colloque sont le sous-ministre adjoint à l'Éducation, Noël Burke (commissions scolaires) et Paul Bélanger, professeur à l'Université de Montréal. Le directeur général de la CSEM, Charley Levy, et le directeur adjoint de la Commission scolaire Lester-B. Pearson, Bob Mills, ont prononcé les allocutions d'ouverture. Les délégués au colloque ont participé à plus de 20 ateliers interactifs. Le comité d'organisation était dirigé par l'équipe de la CSEM formée par Cosmo Della Rocca, Lori Rabinovitch, Daniela Borzacchini, Bruno Bourcier, Sandra Grief, Patricia Melnyk et Tina Capobianco, ainsi que de Sam Boskey et Walter Duszara du ministère de l'Éducation. Rosario Ortona de la CSEM et Viviane Croubalian de la Commission scolaire Lester B. Pearson ont appuyé leur commission scolaire respective tout au long de ce colloque. Pour un résumé plus complet du colloque, veuillez consulter la section "Nouvelles" du site Web de la CSEM.



Michael J. Cohen
Spécialiste en communications et marketing
Commission Scolaire English-Montréal
Téléphone: (514) 483-7200, poste 7243
Télécopieur: (514) 483-7213
Courriel: mcohen@emsb.qc.ca