Pleins Feux sur Fielding


Vol. 5 No. 12December 18, 2003
Nouvelles du mois de décembre 2003

JOURNÉE DES DROITS DE LA PERSONNE : L'école secondaire Laurier Macdonald de l'arrondissement de Saint-Léonard a souligné la Journée internationale des droits de la personne par deux événements spéciaux axés sur la citoyenneté et le multiculturalisme. Le 9 décembre, les élèves ont assisté à une cérémonie d'assermentation de nouveaux citoyens canadiens qui s'est déroulée à l'école. Le jour suivant, six nouveaux citoyens canadiens choisis par le Dominion Institute of Canada se sont rendus à l'école et ont raconté aux élèves comment ils avaient réussi à s'adapter à leurs nouvelles vies au Canada.

En outre, au cours d'un événement très rare pour une école publique anglophone du Québec, les élèves ont rencontré trois jeunes officiers des Forces armées israéliennes (FAI). Cette visite est la seule que les officiers ont faite à une école non-hébraïque au cours de leur visite d'une semaine à Montréal, dans le cadre d'un programme conjoint lancé par les FAI et l'Agence juive pour Israël. Des groupes d'officiers israéliens ont été dépêchés auprès des communautés juives à travers le monde pour parler de leurs expériences à l'armée et discuter des dilemmes moraux auxquels ils doivent faire face journellement dans leur lutte contre le terrorisme. Les élèves ont été mis au courant des conditions de vie au sein de l'armée israélienne où la vaste majorité de la population israélienne est automatiquement engagée à l'âge de 18 ans. Cet aspect vital de la vie israélienne est relativement inconnu par toute personne qui ne vit pas en Israël.

Ces jeunes officiers participent au programme de formation des officiers des FAI et ils ont choisi de s'enrôler pour une ou deux années supplémentaires afin de recevoir une formation qui leur permettra de devenir les futurs leaders d'Israël. Ils ont aussi projeté un film décrivant les efforts humanitaires déployés outre-mer par les FAI. Ces officiers sont Ori 22 ans, pilote des forces aériennes, Noam 22 ans, parachutiste et Avital 25 ans, une femme officier qui a servi dans la bande de Gaza. Les élèves de 11e année de Laurier Macdonald ont posé de nombreuses questions à ces officiers.

PLAN STRATÉGIQUE : Conformément aux récents amendements de la Loi sur l'instruction publique, la CSEM a entamé un processus de consultation avec la présidence de chaque conseil d'établissement des écoles/centres, les comités régionaux de parents et le Comité central de parents, les associations, les syndicats, les groupes de leadership étudiant du secondaire et les élèves de l'éducation des adultes et de la formation professionnelle au sujet de la proposition du plan stratégique de la Commission. Le document de consultation a été affiché au site Web de la CSEM afin de permettre aux personnes et aux groupes de donner leur point de vue. Une version du projet complet du plan stratégique sera transmise pour consultation officielle au printemps.

ÉDUCATION SEXUELLE : Stéphanie Mitelman, sexologue réputée de Montréal et fréquente conférencière aux écoles secondaires de la CSEM, a accueilli Wyeth Pharmaceuticals au sein du groupe de commanditaires qui appuient ses conférences données aux écoles secondaires sur une sexualité plus sûre. L'appui additionnel signifiera que les écoles bénéficieront d'une réduction supplémentaire sur le prix des programmes. Stephanie a travaillé d'arrache-pied cette année pour faire face aux compressions et elle espère que les écoles se prévaudront de la générosité de ses deux commanditaires, les préservatifs Lifestyles et Wyeth Pharmaceuticals.

Pour réserver une visite, communiquez avec Stéphanie au (514) 983-9600 ou visitez www.sezpressions.ca

EXPANSION DE PROGRAMME : " L'École de demain dès aujourd'hui, " un programme qui a connu un grand succès, encourage l'utilisation accrue des technologies de l'information et des communications en classe et il a ajouté l'école primaire St. Dorothy de NGD et l'école primaire Our Lady of Pompei d'Ahuntsic à sa liste de participants. Cinq autres écoles de la CSEM participent à ce programme.

Lorsque ce projet a été lancé au primaire, il y a six ans, par la Fondation Norshield Development, l'école St. Dorothy de l'arrondissement de Saint-Michel en a été la première bénéficiaire. Les écoles Coronation de Côte-des-neiges, Parkdale de l'arrondissement de Saint-Laurent et Honoré-Mercier de l'arrondissement de Saint-Léonard ont adhéré au programme deux ans plus tard tandis que l'école secondaire John F. Kennedy de l'arrondissement de Saint-Michel a été la première école secondaire à se joindre au programme en 2002-2003. Le comité de sélection du projet d'expansion de Norshield a examiné 15 candidatures. Afin de rendre le processus le plus objectif que possible, toutes les références à l'école et au personnel ont été supprimées et un code a été utilisé pour identifier chaque demande.

À ce jour, la Fondation a contribué plus de 400 000 $ au programme, dont l'intention originale avait été de suppléer au plan quinquennal introduit par le gouvernement du Québec en 1996-1997 et qui accordait à toutes les commissions scolaires du financement visant à porter le ratio élève-ordinateur à 10 pour 1.

Au début, la Fondation a fait don d'ordinateurs et de personnel pour équiper le laboratoire de technologie de l'école St. Dorothy. Elle a ensuite mené une campagne visant à augmenter le nombre d'ordinateurs dans les écoles, à améliorer leur capacité de mise en réseau et à offrir une formation générale et un appui aux enseignant(e)s.

La Fondation a enrôlé Apple Canada et le Centre for the Study of Learning and Performance de l'Université Concordia en qualité de partenaires principaux. L'objectif de la Fondation était de réduire le ratio élève-ordinateur à 5 pour 1 et cet objectif a déjà été surpassé à St. Dorothy.

Actuellement, la mission principale du programme est d'encourager une collaboration efficace et des partenariats afin de mettre des occasions éducatives innovatrices à la portée des jeunes élèves de Montréal. Spécifiquement, " L'École de demain dès aujourd'hui " encourage une utilisation accrue des technologies de l'information et des communications dans nos écoles.

Le comité qui assume le suivi du projet se réunit mensuellement pour examiner les initiatives des écoles.

RENCONTRES AVEC LE CANADA : Aimeriez-vous faire participer l'un de vos élèves au programme prestigieux d'une semaine d'études canadiennes à Ottawa et dont la plus grande partie du coût sera subventionnée par la CSEM ? Le programme Rencontres avec le Canada a lieu au Centre de jeunesse canadienne Terry Fox à Ottawa et il vise des élèves âgés de 15 à 17 ans de toutes les régions du Canada. Ce programme a été élaboré par le Conseil de l'unité canadienne et remporte un grand succès depuis bientôt plus de 20 ans. Plus de 55,000 élèves ont vécu cette expérience.

Chaque programme hebdomadaire supervisé par des éducateurs de commissions scolaires d'à travers le Canada consiste en deux parties : la première qui comporte le programme de base axé sur les institutions canadiennes et la deuxième où l'élève choisit l'un des sujets suivants : arts et culture, sciences et technologie, droit, histoire, journalisme et communication, affaires et entrepreneurship, sports et condition physique, le Canada et le monde et le forum de la Gendarmerie Royale du Canada. Les programmes sont dispensés continuellement et l'élève choisit la semaine qui lui convient le mieux. La durée de Rencontres avec le Canada est de 24 semaines de l'année scolaire, commençant la semaine du 14 septembre et se terminant la semaine du 25 avril.

Les élèves acquièrent une meilleure compréhension des institutions canadiennes en visitant le Parlement et le Sénat et en participant à une visite guidée de la région de la capitale nationale. Ils acquièrent une expérience de première main par le biais de la participation à des discussions de groupe et de tenues de rôles, des visites thématiques et des conférences.

" Les élèves de la CSEM qui ont vécu cette expérience unique rapportent que cette semaine a été la semaine la plus fantastique, inoubliable et fabuleuse de leur vie " déclare Linda Henderson, conseillère en enseignement moral et religieux de la CSEM.

La CSEM encourage la participation à cet admirable projet et accorde une aide financière au programme. Des informations supplémentaires sont disponibles auprès des conseiller(ère)s d'orientation du secondaire et des Services pédagogiques au 483-7200, poste 7376 ou par courriel à lhenderson@emsb.qc.ca.

IDENTIFICATION DE LA VOIX : Un système téléphonique de dernier cri, Système automatisé d'identification de la voix (AIV), est maintenant disponible pour les appels internes et ceux reçus de l'extérieur. Les noms des membres du personnel du centre administratif ont été ajoutés au Bottin téléphonique AIV. Pour atteindre une personne au centre administratif de la CSEM, composez le 7131 et, au signal, donnez le prénom et le nom de la personne que vous désirez rejoindre. Lorsque vous appelez les écoles/centres à l'aide de l'AIV, veuillez ajouter primaire, secondaire ou centre d'éducation des adultes, etc., selon le cas, au nom de l'école et vous serez transféré au secrétariat de l'école ou du centre. Pour les appels reçus du public, un message demandant si la personne désire utiliser le système automatisé d'identification de la voix sera entendu et, après avoir donné le nom de la personne ou de l'école que l'on désire rejoindre, l'appel sera transféré selon le processus exposé ci-dessus.

ÉDUCATION MULTICULTURELLE : George Koutsoulis du Service aux communautés a récemment organisé un atelier de deux jours à l'intention des enseignant(e)s et des animateurs/animatrices de vie spirituelle et d'engagement communautaire et ayant pour sujet l'éducation multiculturelle. L'objectif principal était de faire comprendre aux participants que l'éducation multiculturelle pouvait être dispensée, en dehors des festivals et danses ethniques, dans un cadre qui est transversal et qui aborde les questions d'équité et de justice sociale. Les ateliers ont été animés par l'éducatrice multiculturelle renommée Enid Lee, conseillère, chargée de recherche et écrivaine qui s'est impliquée au perfectionnement professionnel des enseignant(e)s depuis plus de deux décennies. Tous les participants ont été très satisfaits des ateliers ; M. Koutsoulis a aussi mis sur pied un projet de financement multiculturel qui vise à encourager les écoles à promouvoir la diversité culturelle et l'équité. Toutes les écoles ont été invitées à soumettre une demande décrivant un projet multiculturel qu'elles voudraient réaliser en 2003-2004. Le thème de cette année est " Promouvoir la paix et les droits de la personne à travers le monde ". Afin d'être admissible au financement, le projet doit porter sur l'un des sujets suivants : histoire de la discrimination raciale et ethnique au Canada ; luttes sociales et politiques des minorités opprimées au Canada et ailleurs dans le monde ; idées pour résoudre les conflits et promouvoir la paix parmi les nations ; le rôle des Nations-Unies dans la promotion de la paix internationale et les droits de la personne ; la promotion de relations ethnoculturelles positives à l'école et au sein de la communauté. Les écoles qui soumettent des demandes portant sur un ou plusieurs des sujets mentionnés ci-dessus se qualifient pour un montant maximum de 500 $ pour couvrir les coûts de leurs projets. Le financement a été accordé à 24 écoles.

PROJET DE PAIX : Les élèves de l'école primaire Pierre de Coubertin se sont engagés récemment à un projet de paix. L'animatrice de vie spirituelle et d'engagement communautaire Maria Corsini Kelly déclare que tout a commencé lorsque les élèves du Groupe 501 (l'une des classes) a lu Sadako and The Thousand Paper Cranes. Ce livre raconte l'histoire de Sadako qui est morte à l'âge de douze ans de la leucémie qu'elle avait contracté suite au largage de la bombe atomique sur Hiroshima alors qu'elle avait 2 ans. Lorsqu'elle était malade, elle s'est rappelé de la légende japonaise qui dit que si vous pliez mille cigognes avec foi et espoir, votre souhait sera exaucé. Au début, elle a souhaité sa propre guérison mais elle a éventuellement commencé à souhaiter la paix pour toutes les nations. Elle a complété 644 cigognes avant de mourir et ses amis ont complété le reste. Depuis ce temps, les enfants d'à travers le monde ont envoyé 1000 cigognes en papier au Monument de la paix d'Hiroshima, pour exprimer leur désir de paix. " Les élèves du Groupe 501 voulaient aussi participer à ce projet et ils ont demandé à tous les élèves de notre école de confectionner une ou deux cigognes, " déclare Mme Kelly. " Ils en expédieront 1000 au Japon et garderont le reste pour créer un Coin de la paix dans notre école. Ce qui rend ce projet encore plus spécial est que cette classe compte plusieurs enfants à besoins particuliers. "

VISITES AUX MUSÉES : Le Musée d'archéologie et d'histoire de Pointe Callière situé à Montréal, invite les écoles à prendre des dispositions pour organiser des visites. Le musée offre un merveilleux programme éducatif aux élèves du préscolaire, du primaire et du secondaire. Veuillez visiter le site www.pacmuseumqc.ca pour en savoir plus au sujet de leur programme. Appuyez simplement sur "This Place Rocks !" ou appelez Geneviève Bouchard au (514) 872-9151.

SOIRÉE DES FÊTES : Une soirée des Fêtes pour le personnel du centre administratif a été organisée le 5 décembre et elle s'est déroulé au 6000 Fielding, au son de la musique offerte par D. J. Prolific. Un repas complet a été servi. Les membres du comité ont organisé de nombreuses activités de levées de fonds afin d'offrir le meilleur prix possible.

MEMBRES DE LA CSEM : Le Dr John Simms, commissaire et président sortant de la CSEM, a été récemment honoré par l'arrondissement de Côte Saint-Luc-Hampstead-Montréal-Ouest qui a donné son nom au centre communautaire de Montréal-Ouest. Plusieurs commissaires et administrateurs de la CSEM assistaient à la cérémonie.Linda Henderson, ancienne enseignante à Rosemont, est la conseillère pédagogique par intérim en charge de l'enseignement moral et religieux protestant. Maria Pizzichemi, ancienne enseignante à l'école primaire Michelangelo, est la nouvelle conseillère pédagogique pour les mathématiques du primaire. Tom Booth se concentrera exclusivement aux mathématiques du secondaire.

FOIRE DE CARRIÈRES DE SHADD : Le bureau de placement de stagiaires du Centre d'études commerciales Shadd de NDG a organisé une foire de carrières le mercredi 3 décembre. Shadd a un effectif de 3200 élèves et offre des cours de jour et du soir en comptabilité, secrétariat et démarrage d'entreprise. Son programme de placement de stagiaires a permis le placement de centaines d'élèves auprès d'entreprises montréalaises. Des représentants de plusieurs entreprises ont fait de brèves présentations à plus de 100 élèves et diplômés. Ils ont présenté un profil de leur entreprise et ses besoins en main d'œuvre, donné leur description " d'un(e) employé(e) idéal(e)) " et identifié les habiletés que recherchent les employeurs. Les représentants d'entreprises incluaient Nick Shamy de Téléplus, Julie Rogers-Huck, du Centre de santé de l'Université McGill, Peter Sheremata, de la Fondation Terry Fox, Sid Peck et Anne Klein de Peck Associates, Judy Macdonald , du Collège Vanier, Brij Sehgal, des Aliments NutriFresh, Patrick Carroll du Edgar Management Service et Nikki Gouskos et John Gervais du Service des ressources humaines de la CSEM. Les coordonnatrices du placement de stagiaires, Maria Savignano, Raffaella Savignano et Sima Brockstein ont aidé à coordonner le programme qui sera repris en mai prochain.



Michael J. Cohen
Spécialiste en communications et marketing
Commission Scolaire English-Montréal
Téléphone: (514) 483-7200, poste 7243
Télécopieur: (514) 483-7213
Courriel: mcohen@emsb.qc.ca