Communiqués de presse


LES COMMENTAIRES DE LA NOUVELLE MINISTRE DE L’ÉDUCATION AU SUJET DE L’ENSEIGNEMENT DE L’ANGLAIS DANS LES ÉCOLES FRANÇAISES SOULIGNENT LES AVANTAGES DU RÉSEAU ANGLOPHONE

MONTRÉAL, LE 12 OCTOBRE 2012 — La Commission scolaire English-Montréal déclare que les parents devraient écouter attentivement ce que la nouvelle ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), Marie Malavoy, a déclaré au sujet de l’enseignement de l’anglais dans les écoles françaises.

Mme Malavoy a déclaré qu’elle veut abolir la pratique de l’enseignement obligatoire de l’anglais à partir de la première année; ralentir la mise en œuvre de l’anglais intensif en 6e année et apporter un changement au cours d’histoire du secondaire visant à augmenter l’accent sur le débat de l’unité nationale.

« Je pense que ces commentaires soulignent encore plus les avantages des parents dont les enfants sont admissibles à fréquenter les écoles du réseau public d’éducation anglaise » a déclaré Mme Angela Mancini, présidente de la CSEM. « Les élèves du réseau francophone n’ont pas la même occasion que les nôtres d’être bilingues à la fin de leurs études. Par conséquent, le réseau anglophone accorde des grands avantages à cet égard. »

Quant à la question que le débat d’unité nationale fasse partie du programme d’études, la vice-présidente de la CSEM, Sylvia Lo Bianco a ajouté : « En tant qu’éducateurs, nous avons besoin de faire la différence entre exposer les élèves à différentes idéologies politiques et promouvoir des idéologies politiques. Nos responsabilités sont limitées à la première option et excluent la deuxième. »

 

-30-

 



Michael J. Cohen
Spécialiste en communications et marketing
Commission scolaire English-Montréal
Téléphone: (514) 483-7200, poste 7243
Télécopieur: (514) 483-7213
Courriel: mcohen@emsb.qc.ca