Communiqués de presse


LE BÂTIMENT DE L’ÉCOLE WAGAR PORTERA LE NOM GIOVANNI PALATUCCI, HÉROS ITALIEN DE L’HOLOCAUSTE

MONTRÉAL, LE 22 FÉVRIER 2006- Le bâtiment de Côte-Saint-Luc occupé pendant 40 ans par l’école secondaire Wagar et qui loge présentement l’école secondaire John Grant et le Centre de formation des adultes Marymount, portera le nom de Centre de formation Giovanni Palatucci.

D’après les recherches effectuées par la CSEM, c’est la première fois qu’un bâtiment d’école publique portera le nom d’une personne qui a sauvé des vies durant l’Holocauste. Il y a un grand nombre d’écoles publiques aux États-Unis et en Europe qui portent le nom de Raoul Wallenberg, le diplomate suédois qui a sauvé les vies de 10 000 juifs hongrois.

M. Dominic Spiridigliozzi, président de la Commission scolaire English-Montréal (CSEM), et le Dr Syd Wise, commissaire de la circonscription de Côte-Saint-Luc et ancien directeur de Wagar, ont mené cette initiative qui aura un élément éducatif significatif.

La CSEM compte jumeler deux écoles, l’école secondaire Laurier Macdonald de Saint-Léonard et l’école secondaire Bialik de Côte-Saint-Luc. Les élèves de John Grant et du Centre de formation des adultes Marymount seront aussi touchés par cette initiative. Ensemble, ils apprendront les faits héroïques de Giovanni Palatucci et d’autres personnes qui ont sauvé des vies durant l’Holocauste. Le Centre commémoratif de l’Holocauste de Montréal (CCHM) a accepté de tenir un rôle important dans cet aspect du programme. Au cours des deux dernières années, la CSEM et le CCHM ont collaboré à un programme de sensibilisation à l’Holocauste qui a permis aux élèves de visiter le musée et de rencontrer des survivants de l’Holocauste. Cette expérience a été particulièrement révélatrice pour les élèves non juifs. Les visites au musée par les élèves de la CSEM seront incorporées au projet de cette année.

Il est prévu que les élèves de Bialik se rendent au campus de Laurier Macdonald pour visionner le documentaire Ripples in Time. Ce film captivant d’une durée de 48 minutes a été produit par le personnel et les élèves de Laurier Macdonald pour accompagner la publication de leur sixième livre décrivant le parcours de l’arrivée de leurs parents et de leurs grands parents au Canada. Les élèves se rassembleront à Wagar à une date qui sera déterminée ce printemps pour voir le documentaire Paper Clips et participer à la cérémonie officielle du changement de nom. Paper Clips est un documentaire inspirant et touchant qui souligne la façon dont les élèves de la petite ville américaine de Whitwell au Tennessee ont réagi aux leçons sur l’Holocauste en s’engageant à rendre hommage à chaque vie perdue en collectionnant un trombone pour chaque personne exterminée par les nazis. Bien qu’ils n’étaient pas familiers avec ce sujet, leur engagement a été total. Leur plan était simple mais significatif. Ils ont monté un wagon commémoratif rempli de 11 millions de trombones (représentant six millions de juifs et cinq millions de gitans, d’homosexuels et d’autres victimes de l’Holocauste) qui est exposé, de façon permanente, dans la cour de l’école. Ce projet est une leçon inoubliable qui démontre comment un groupe d’enfants et d’éducateurs peuvent changer le monde, une classe à la fois.

Le Dr Wise a déclaré que ce documentaire était particulièrement de mise étant donné que plusieurs élèves de Bialik venaient juste de retourner de " La Marche pour la Vie ", un programme qui rassemble en Pologne des milliers d’élèves juifs du secondaire d’à travers le monde pour visiter les anciens camps de concentration nazis et ensuite se rendre en Israël.

Le Dr Wise mentionne qu’il désire illustrer le rôle important du grand nombre de non juifs qui ont sauvé des vies durant l’Holocauste et, c’est la raison pour laquelle, le nom de Giovanni Palatucci avait été choisi. Entre 1938 et 1944, il a été en charge du Bureau des étrangers et, ensuite, chef de la police de la ville de Fiume, située au nord de l’Italie où il a sauvé les vies de 5 000 juifs condamnés à mourir dans les camps de concentration. Suite à la promulgation de lois racistes en Italie, il a commencé à falsifier des documents et des visas pour des milliers de juifs en les envoyant dans des camps " protégés " avec l’aide de son oncle, l’évêque de Campania. Après la capitulation de l’Italie en 1943, Fuime a été occupée par les nazis. Palatucci est demeuré à la tête de la police sans pouvoirs réels. Il a continué à aider clandestinement les juifs et à garder des contacts avec la Résistance jusqu’à ce que ses activités soient découvertes par la Gestapo. Le consul de Suisse à Trieste, ami intime, lui a offert un laissez-passer pour la Suisse mais Palatucci a préféré faire partir sa jeune fiancée juive à sa place. Il a été arrêté le 13 septembre 1944 et condamné à mort. Sa sentence a été plus tard commuée à la déportation à Dachau où il est mort en février 1945.



Michael J. Cohen
Spécialiste en communications et marketing
Commission Scolaire English-Montréal
Téléphone: (514) 483-7200, poste 7243
Télécopieur: (514) 483-7213
Courriel: mcohen@emsb.qc.ca