Communiqués de presse


LA CSEM SOULIGNE LA SEMAINE NATIONALE D’ÉDUCATION AUX MÉDIAS PAR UN PANEL DE DISCUSSION À L’ÉCOLE PRIMAIRE EAST HILL DE RIVIÈRE-DES-PRAIRIES

MONTRÉAL, LE 8 NOVEMBRE 2007Le Réseau éducation-médias et la Fédération canadienne des enseignant(e)s joindront leurs efforts pour la deuxième année consécutive pour présenter la Semaine nationale d’éducation aux médias du 5 au 9 novembre 2007. La semaine a pour but de promouvoir l’éducation aux médias en tant qu’élément clé de l’éducation des jeunes et d’encourager l’intégration de l’éducation aux médias aux écoles, communautés et foyers canadiens.

L’école primaire East Hill de Rivière-des-Prairies a tenu un rôle principal en recevant une table ronde de médias. Les conférenciers invités ont été Cindy Sherwin de CTV Montreal, Mike Le Couteur de Global TV, Margoe Edwards de 940 Montreal, Audrey Gagnon de l’hebdomadaire l’Informateur et Beryl Wajsman, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Suburban. Michael J. Cohen, spécialiste en communications et marketing de la CSEM a tenu le rôle de modérateur. Plusieurs élèves et membres du personnel de trois autres écoles de l’est de la ville – Leonardo Da Vinci, Honoré Mercier et l’école secondaire Lester B. Pearson – ont aussi été présents. L’école East Hill publie son propre journal depuis bientôt un an.

Mme Gagnon a décrit son rôle auprès de son journal en soulignant que, bien qu’elle couvre principalement les évènements de RDP, ses articles sont souvent publiés par d’autres journaux de l’est de la ville. M.Wajsman, qui anime aussi une émission radiophonique hebdomadaire à 940 Montreal et qui a publié sa propre revue nommée Baricades, a déclaré aux élèves : « Dans la vie de tous les jours, vous allez vous demander comment apporter une différence? Les médias sont l’un des derniers moyens de toucher le public. Même ceux d’entre vous qui participent à la publication du journal de l’école, sont devenus des leaders aux yeux des autres élèves. »

Margoe Edwards a expliqué comment elle a commencé à faire de la radio à l’âge de 15 ans. « Je voulais m’amuser et je me suis présenté à une station de radio et j’ai proposé d’y travailler bénévolement. J’ai été engagée pour faire ce travail stimulant et je n’arrive pas encore à croire que je suis payée pour le faire. »

Cindy Sherwin a déclaré qu’elle avait décidé d’étudier l’anglais à l’université. Comme Margoe Edwards, elle a eu l’occasion de travailler à titre de bénévole pour le poste Mix 96. Elle a éventuellement été engagée à temps plein et elle a ensuite passé à la télévision. « J’ai découvert que j’étais passionnée par les récits d’évènements et je voulais faire part au public de ce que je voyais. Travailler à CTV a été une formidable éducation. »

M. Le Couteur a raconté qu’il voulait se joindre au monde des médias depuis l’âge de trois ans. Ses parents lui rappellent fréquemment qu’il s’asseyait sur le sol de la cuisine et suivait les émissions sportives en posant des questions. À la fin de la journée, il annonçait les résultats à toute la famille. Il a déclaré aux élèves que son travail de journaliste de télévision était très stimulant. « Imaginez, arriver à l’école à 9 h et vous faire dire de présenter un rapport complet sur un livre à 15 h. Voilà à quoi ressemble mon travail. »

Il y a eu une période très animée de questions et de réponses qui a duré 45 minutes et au cours de laquelle les élèves ont démontré une curiosité enthousiaste envers les médias. Avez-vous été exposé au danger au cours d’une affectation? Quel est l’aspect le  plus difficile de votre travail? Comment faites-vous pour condenser une nouvelle en 50 secondes ou moins? Quelle a été votre entrevue la plus mémorable? Que pensez-vous de la façon dont les messages publicitaires sont structurés dans les médias?

Le Couteur a déclaré sans ménagements aux élèves que les nouvelles centrées sur la violence attirent malheureusement beaucoup d’attention. « L’effusion de sang fait la première page et nous sommes fascinés par le sensationalisme. »

Le Couteur et Sherwin ont tous deux parlé de la façon dont ils avaient couvert la fusillade au Collège Dawson de l’an dernier. Le Couteur a mentionné un autre évènement, une marche contre la brutalité, au  cours de laquelle il était en première ligne et avait été exposé aux effets du poivre de Cayenne utilisé par les policiers pour repousser les manifestants.

M. Wajsman a souligné qu’il avait fait de nombreuses entrevues mémorables. Cependant, celles qui ressortent le plus sont celles données par des personnes qui n’attireraient pas normalement l’attention des médias.

Chacun des invités a reçu des portefeuilles CSEM présentés par le directeur général adjoint, Mario Tirelli, et la directrice régionale Marzia Michielli.

Le Réseau éducation-médias est un centre canadien à but non lucratif d’expertise et d’excellence en médias. Sa vision est d’assurer que les enfants et les adolescents possèdent les habiletés  et les outils nécessaires de raisonnement critique à l’égard des médias. La directrice d'East Hill, Maria Di Perna, en tant que présidente de l’Association canadienne des directions d’école, a lancé cette activité dans son école en collaboration avec la Division des communications et du marketing de la CSEM. Il faut espérer que d’autres écoles de la CSEM planifieront une activité semblable pour l’an prochain.

Pour plus d’informations, consultez www.mediaeducationweek.ca.



Michael J. Cohen
Spécialiste en communications et marketing
Commission Scolaire English-Montréal
Téléphone: (514) 483-7200, poste 7243
Télécopieur: (514) 483-7213
Courriel: mcohen@emsb.qc.ca