Communiqués de presse


PAUL VI ET JOHNSON ET JOHNSON ILLUMINENT NOËL

MONTRÉAL, LE 1er DÉCEMBRE 2010  Un chœur de 10 élèves autistes et trisomiques de l’école secondaire Paul VI d’Ahuntsic se produira au Centre de recherche et de développement Johnson et Johnson (7101, rue Notre Dame est) le 15 décembre à 10 h, lors d’un programme des Fêtes qui intégrera les employés et les élèves.

Créé et organisé par Antoinette Mercadante, employée de Johnson et Johnson et mère d’un élève de Paul VI, le thème du programme sera « Noël à travers les yeux d’un enfant ». En planifiant cet évènement, Mme Mercadante a voulu donner aux enfants à besoins particuliers l’occasion de sortir de leur univers en se produisant devant plus de 100 personnes et en participant à une journée thématique excitante où ils pourront choisir leurs activités.

« Ils seront timides et l’exécution des chansons ne sera peut être pas parfaite, mais je veux qu’ils soient eux-mêmes » déclare Mme Mercadante. « Je veux démontrer au public que lorsque vous êtes handicapé, mentalement ou physiquement, ce n’est pas une maladie qui peut être guérie par une pilule, mais que ces enfants sont comme tout le monde, Quelques personnes pensent qu’élever ces enfants est un fardeau mais cela requière de l’amour, de l’attention et de la compréhension. J’ai un enfant qui est trisomique et je suis ce que je suis aujourd’hui grâce à lui. »

Le programme débutera par l’accueil des élèves par 10 lutins. Ces lutins, qui sont des employés de Johnson et Johnson, serviront de guides pour les enfants. Après les présentations, le choeur se produira avant de prendre part à une myriade d’activités qui incluront une visite du Père Noël, un déjeuner conjoint, ainsi qu’un échange de cadeaux. Johnson et Johnson offrira un cadeau aux membres du choeur ainsi qu’à tous les élèves de Paul VI. À leur tour, les élèves produisent des signets et des chandelles pour les employés.

« Je veux que ces enfant s’intègrent aux employés » ajoute Mme Mercadante. « Je leur dirais de s’amuser, de faire de leur mieux et que ce n’est pas grave s’ils font une faute. Nous ne recherchons pas la perfection ; nous sommes ici pour nous amuser. Ces enfants sont des anges et je pense que c’est le moins que l’on puisse faire pour eux. »

- 30 -

 

 

 



Michael J. Cohen
Spécialiste en communications et marketing
Commission Scolaire English-Montréal
Téléphone: (514) 483-7200, poste 7243
Télécopieur: (514) 483-7213
Courriel: mcohen@emsb.qc.ca