Communauté / Communiqués de presse

Joe Ortona, président de la CSEM, publie une déclaration sur le projet de loi 96 et Ensemble Montréal

joe ortona
Montréal - mardi, septembre 7, 2021

Le président de la Commission scolaire English-Montréal (CSEM), Joe Ortona, a émis la déclaration suivante au sujet d’une résolution s’opposant au projet de loi 96, Loi sur la langue officielle et commune du Québec, le français, et de la décision d’Ensemble Montréal de l’exclure en tant que candidat dans le district de Loyola en vue des élections municipales du 7 novembre.

Déclaration

Je suis déçu de la réaction de certaines personnes à l’égard de la résolution adoptée par la Commission scolaire English-Montréal en opposition au projet de loi 96, ainsi que de la décision d’Ensemble Montréal de ne pas me permettre d’être candidat sous sa bannière aux prochaines élections municipales. 

En tant que commissaire et président de la CSEM, j'appuie la promotion du français. Je suis fier des mesures que nous avons prises pour que nos diplômés puissent vivre et travailler en français. Notre programme d'immersion française est sans égal, et il très demandé par les parents.

À la CSEM, notre vision est celle d'un Québec inclusif où les personnes de toutes origines ont la possibilité de contribuer et où la diversité est célébrée. Cette conviction est au cœur de notre opposition aux projets de loi 21 et 96. Ces deux projets de loi utilisent de façon préventive la clause dérogatoire pour passer outre la Charte canadienne des droits et libertés et la Charte québécoise. Ceci est contraire à nos valeurs et aux valeurs de la majorité des Québécois.

Comme nous l'avons souligné dans notre résolution, la CSEM est grandement préoccupée par plusieurs autres aspects du projet de loi 96, notamment :

  • Les restrictions accrues sur l'accès aux écoles anglaises pour les enfants des personnes travaillant temporairement au Québec;
  • Les pouvoirs accrus des représentants de l'Office de la langue française pour effectuer des perquisitions et des saisies sans mandat;
  • Les restrictions sur l'utilisation de l'anglais dans le système juridique, ce qui entraînera des retards dans l'accès à la justice et découragera les investissements;
  • Les restrictions sur l’accès aux cégeps.

Bien que nous ayons des inquiétudes au sujet de la modification constitutionnelle proposée, nous avons commis une erreur en remettant en question le fait que le Québec est une nation. Nous ne contestons pas ce concept, mais nous tenons à nous assurer que les Québécois anglophones sont considérés comme faisant partie intégrante de la nation.

Ce concept n'est pas un des motifs fondamentaux de notre opposition au projet de loi 96, et je recommanderai à mes collègues commissaires de modifier notre résolution et de supprimer les références à ce sujet. Cela dit, nous continuons d'exhorter le gouvernement du Québec à retirer le projet de loi 96.

Pour ce qui est de l'avenir, je continuerai de prendre position en faveur d'un Québec inclusif où l'usage du français est encouragé. En même temps, je ne reculerai pas en ce qui a trait à ma volonté de promouvoir les intérêts et les points de vue des Québécois d'expression anglaise.

Quant à ma candidature dans le district de Loyola, ce n'est pas par hasard que j'ai choisi de m'y présenter. Ma réputation de défenseur des droits des anglophones était bien connue d'Ensemble Montréal. De nombreux partisans souhaitent que je reste dans la course en tant qu'indépendant et je suis maintenant en réflexion à cet égard.

À propos de la Commission scolaire English-Montréal

Forte d’un effectif de plus de 35 000 élèves composé de jeunes et d’adultes, la Commission scolaire English-Montréal (CSEM) est la plus grande commission scolaire publique anglophone du Québec. Fondée le 1er juillet 1998 dans la foulée de la création des commissions scolaires linguistiques par le gouvernement du Québec, la Commission compte un réseau de 77 écoles et centres. Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site Web de la CSEM à l’adresse www.emsb.qc.ca.

ARTICLES CONNEXES
Afficher toutes les nouvelles
avr. 19, 2024
La Commission scolaire English-Montréal (CSEM) se réjouit de...
Lire la suite