Communiqués de presse / Communauté

La CSEM consolide son réseau d’écoles dans l’est de l’île

Montréal - mardi, janvier 21, 2020

La Commission scolaire English-Montréal (CSEM) a annoncé que les actes d’établissement de trois de ses écoles situées dans l’est de l’île seront révoqués au terme de l’année scolaire 2019-2020.

Marlene Jennings, administratrice de la tutelle à la CSEM, a examiné les recommandations du comité de planification à long terme, après avoir lu les mémoires et entendu les exposés des divers groupes lors des audiences tenues les 8 et 9 janvier. « Les décisions rendues ce soir ont été prises conformément au fondement et aux principes directeurs établis au début du processus de consultation », a déclaré Mme Jennings. 

« Les parents et les autres groupes consultés nous ont fait part de leurs inquiétudes et de leurs commentaires au regard de nombreux enjeux importants tels le transport scolaire, les programmes éducatifs, l'importance des quartiers, les limites territoriales, les préoccupations entourant la pauvreté, les avantages liés aux communautés de petite taille, le nombre actuel et prévu d'inscriptions – en fin de compte, ce que les parents et les employés souhaitent et ce dont ils ont besoin », a poursuivi Mme Jennings. « Et bien que nous ne puissions faire le bonheur de tous, nous avons tenté d’être équitables ».

Le principal objectif du processus de réorganisation scolaire majeure visait à rationaliser et à consolider le réseau des écoles du nord-est de l’île en vue de garantir à long terme les meilleurs environnements pédagogique et d’apprentissage.

Les décisions prises sont les suivantes :

  • L’acte d’établissement de l’école primaire Général Vanier à Saint-Léonard sera révoqué. À compter de l’an prochain, la limite territoriale distincte et la limite propre aux programmes seront partagées entre les écoles primaires Pierre de Coubertin et Dante.

Toutefois, les élèves de l'école Général Vanier qui, par suite de ce processus de réorganisation scolaire majeure, se retrouvent domiciliés sur le nouveau territoire de l’école Dante (selon les nouvelles limites territoriales établies), seront autorisés, pour des raisons de compassion, à poursuivre leurs études dans leur bâtiment actuel en tant qu'élèves de l'école Pierre de Coubertin, et ils auront droit au transport par autobus pendant une période de transition de deux années scolaires (2020-2021 et 2021-2022). 

L’été dernier, le ministre de l’Éducation a cédé à la Commission scolaire de la Pointe-de-l'Île (CSPI) le bâtiment de l’école Général Vanier. Cette dernière cohabite présentement avec l’école primaire Pierre de Coubertin. 

  • L’école secondaire John Paul I – campus junior de Saint-Léonard verra son acte d’établissement révoqué. Elle sera fusionnée avec l’école secondaire Laurier Macdonald pour former une seule école regroupant les niveaux de la 1re à la 5e secondaire.

Ces écoles de premier et de deuxième cycles offrent déjà en partenariat un programme de Baccalauréat international (BI) tout au long des cinq années du secondaire. Il est recommandé que l’école Laurier Macdonald envisage sérieusement de maintenir un modèle distinct au premier cycle dans le contexte plus large de l’école secondaire, lors de sa planification pour l’an prochain. 

L’école John Paul I a elle aussi vu ses installations cédées à la CSPI l’été dernier et elle cohabite actuellement avec l’école Laurier Macdonald.  

  • L’école primaire St. Dorothy de Saint-Michel et l’école primaire Our Lady of Pompei d’Ahuntsic fusionneront et occuperont le bâtiment de l’école Pompei situé sur le boulevard Saint-Michel. Par conséquent, l’acte d’établissement de l’école St. Dorothy sera révoqué. 

St. Dorothy accueille actuellement 115 élèves, tandis que l'école Our Lady of Pompei, située à proximité (1,2 km), en compte 167. Ces deux écoles offrent un vaste programme de technologies intégrées.  

Il est recommandé que l’école Our Lady of Pompei examine attentivement la possibilité d’instaurer un programme de musique semblable à celui présentement offert à l’école St. Dorothy. Ces deux établissements touchent des sommes versées aux écoles défavorisées afin de soutenir leurs élèves. Dans l’éventualité où cette allocation serait réduite par suite de la fusion, il est recommandé que la commission scolaire s’efforce de fournir les fonds nécessaires. 

« Malheureusement, cette soirée est difficile pour certains parents, membres du personnel et élèves », a reconnu Mme Jennings. « Les décisions prises ce soir pourraient déplaire à certains et nous sympathisons. Ce soir, il ne s’agit pas d’être heureux ou triste ni de gagner ou perdre. Et ce n'est certainement pas une question de pouvoir, d'influence ou de lobbyisme. Ce soir, nous nous devons d’agir de façon responsable pour assurer la vitalité à long terme de notre communauté minoritaire anglophone et des élèves qu’elle dessert ».

Mme Jennings a ensuite salué le travail professionnel accompli par le comité de planification à long terme et a exprimé sa sincère gratitude à tous les parents et au personnel qui ont travaillé d’arrache-pied pour préparer les mémoires et présenter les exposés.

La semaine des inscriptions au primaire à la CSEM se tiendra du 3 au 7 février 2020. Il importe que les parents des écoles fusionnées inscrivent leur enfant au plus tard le 15 février, à temps pour le processus de dotation en personnel en vue de la prochaine année scolaire.

ARTICLES CONNEXES
Afficher toutes les nouvelles
avr. 19, 2024
La Commission scolaire English-Montréal (CSEM) se réjouit de...
Lire la suite