Communauté / Communiqués de presse

La CSEM entrevoit une année charnière en 2021 pour le Mois de l’histoire des Noirs

Babillard créé par Linda Luca, animatrice de vie spirituelle et d’engagement communautaire à l'école primaire Merton.
Montréal - lundi, février 1, 2021

Dans la foulée des nombreux actes de violence raciale qui ont marqué 2020, les activités prévues en février dans le cadre du Mois de l’histoire des Noirs à la Commission scolaire English-Montréal (CSEM) revêtiront une importance encore plus grande.

Lors d’une réunion du conseil des commissaires tenue en décembre 2020, la CSEM a adopté une résolution dans le but de reconnaître formellement le Mois de l’histoire des Noirs.

Bien que chaque année les écoles soulignent le Mois de l’histoire des Noirs, le président de la CSEM, Joe Ortona, estime que cette année est particulièrement importante. « Les nombreux événements survenus nous ont amenés à réfléchir sérieusement aux enjeux raciaux, a-t-il déclaré. Même si bon nombre des événements les plus largement médiatisés sont survenus aux États-Unis, force est de constater que nous faisons face nous aussi à des difficultés. Ces tragédies ont soulevé l’indignation partout dans le monde. Nous assistons à une mobilisation pour dénoncer l’injustice raciale, et nous avons voulu démontrer notre engagement en votant et en adoptant une résolution, ce que nous avons fait à l’unanimité. »

M. Ortona souligne par ailleurs un point positif. « Une grande fierté a récemment gagné la CSEM lorsque l’une de ses anciennes élèves finissantes du secondaire, Kamala Harris, a prêté serment à titre de vice-présidente des États-Unis. Peu importe sa race, son appartenance ethnique ou son sexe, quiconque peut aspirer à de grandes choses à condition de déployer les efforts nécessaires et de saisir les occasions qui se présentent. »

Parmi les affirmations pour lesquelles les membres du conseil ont voté figure l’importance de célébrer l’histoire des Noirs tout au long de l’année scolaire « pour reconnaître à la fois les disparités et les opportunités en vue d’accroître l’équité dans nos écoles, au sein de la communauté et à la grandeur du réseau scolaire. » C’est aussi l’occasion pour les écoles « de réfléchir, de commémorer et de célébrer les contributions des Afro-Canadiens et des Québécois de tous horizons à notre histoire » et d’enseigner aux élèves la fierté de leur patrimoine et de leur identité.

Parce qu’il nous est impossible d’accueillir des invités spéciaux dans les écoles cette année en raison de la COVID-19, les élèves auront droit à des présentations virtuelles de la part de Youth Stars, Youth Leaders of Tomorrow, Fatima Wilson et son Steelpan Band, Egbert Gaye, Black Theatre Workshop, de même que des activités spéciales dirigées par les animateurs de vie spirituelle et d’engagement communautaire de la CSEM, notamment une chasse au trésor, un balado, la citation du jour et un musée portable.

Pour la toute première fois, l’équipe du Service d’animation de vie spirituelle et d’engagement communautaire (SAVSEC) de la commission scolaire a préparé une présentation portant sur le Mois de l’histoire des Noirs que les animateurs pourront utiliser en février. La version enregistrée sera mise à la disposition des enseignants tout au long de l’année. Cette initiative a pour objectif de brosser un portrait du Mois de l’histoire des Noirs et se veut une amorce au dialogue sur l’histoire des Noirs. Les élèves se familiariseront avec des histoires et des vidéos sur les Noirs canadiens, sous l’angle de leurs forces de caractère, et participeront à des activités qui suscitent une réflexion sur l’identité et la représentation.

Afin d’éclairer sa programmation, l’équipe du SAVSEC a invité Dre Dorothy Williams, historienne montréalaise titulaire d’un doctorat et spécialiste de l’histoire de la communauté noire à Montréal et plus largement au Canada, à s’entretenir avec eux en janvier. « Nous souhaitions combler les lacunes au niveau de nos connaissances et nos programmes en lien avec l’histoire et la communauté noire, afin de poursuivre la création d’une programmation pertinente et de répondre aux besoins de nos élèves et de notre communauté », de dire Danika Swanson, conseillère au Service d’animation de vie spirituelle et d’engagement communautaire à la CSEM. « Les précieuses leçons tirées de l’atelier avec Dre Williams nous permettront de faciliter la discussion, d’enrichir les connaissances et d’accroître le niveau de confort de manière à encourager les échanges en classe sur la langue, l’identité, le patrimoine et la diversité. Il importe de créer un environnement propice aux conversations difficiles où nous pouvons tous nous exprimer, faire des erreurs et apprendre ensemble – sur nous-mêmes et les autres. »

Le Service des bibliothèques scolaires de la CSEM est également heureux d’annoncer qu’il organisera une bibliothèque virtuelle renfermant des collections dédiées à l’histoire des Noirs et provenant de l’Office national du film du Canada, d’Idéllo, de CBC et de Curio, TumbleBooks et Sora de Radio-Canada. Ces collections en ligne seront présentées au personnel de bibliothèque de chacune de nos écoles ainsi qu’aux conseillers pédagogiques de la commission scolaire.

À propos de la Commission scolaire English-Montréal

Forte d’un effectif de plus de 37 000 élèves composé de jeunes et d’adultes, la Commission scolaire English-Montréal (CSEM) est la plus grande commission scolaire publique anglophone du Québec. Fondée le 1er juillet 1998 dans la foulée de la création des commissions scolaires linguistiques par le gouvernement du Québec, la Commission compte un réseau de 77 écoles et centres. Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site Web de la CSEM à l’adresse www.emsb.qc.ca.

ARTICLES CONNEXES
Afficher toutes les nouvelles
avr. 19, 2024
La Commission scolaire English-Montréal (CSEM) se réjouit de...
Lire la suite